MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une nouvelle aide de l’Anah, octroyée sous conditions de ressources. Elle est distribuée à la fin de vos travaux et vise à faciliter la réalisation de travaux de rénovation énergétique dans votre logement. 

Ainsi, depuis le 1er janvier 2020, si vous êtes un ménage aux revenus modestes ou très modestes, vous êtes concernés par cette prime. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours bénéficier du Crédit d’impôt pour les travaux de rénovation énergétique jusqu’au 31 décembre  2020. 

Qui peut en bénéficier ?

Propriétaire occupant (logement individuel ou copropriétaire)

Si vous êtes propriétaire occupant, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov’ pour des travaux de rénovation énergétique dans votre résidence principale. Celle-ci doit être achevée depuis plus de deux ans à la date du paiement définitif de la dépense et vos revenus doivent être inférieurs aux montants suivants : 

Plafonds de ressources applicables en 2020 pour les ménages aux ressources modestes

Nombre de personnes composant le ménage(*)Plafonds de ressources en Ile-de-FrancePlafonds de ressources pour les autres régions
125 068 €19 074 €
236 792 €27 896 €
344 188 €33 547 €
451 597 €38 192 €
559 026 €44 860 €
Personne supplémentaire+ 7 422 €+ 5 651 €

(*) Au sens de l’article 1er de l’arrêté du 24 mai 2013, l’ensemble des personnes destinées à occuper le bien constitue un ménage.

Plafonds de ressources applicables en 2020 pour les ménages aux ressources très modestes

Nombre de personnes composant le ménage(*)Plafonds de ressources en Ile-de-FrancePlafonds de ressources pour les autres régions
120 593 €14 879 €
230 255 €21 760 €
336 297 €26 170 €
442 381 €30 572 €
548 488 €34 993 €
Personne supplémentaire+ 6 096 €+ 4 412 €

(*) Au sens de l’article 1er de l’arrêté du 24 mai 2013, l’ensemble des personnes destinées à occuper le bien constitue un ménage.

Syndic de copropriété (immeuble collectif)

Le syndic peut faire réaliser des travaux de rénovation énergétique dans les équipements et parties communes d’un immeuble collectif. 

Pour quels travaux ou prestations ?

Les travaux et prestations peuvent être réalisés dans un immeuble individuel ou collectif et concernent :

  • les chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul comme source d’énergie, pour les immeubles non raccordés à un réseau de chaleur aidé par l’Ademe ;
  • les équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant au bois ou autres biomasses :
    • chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autre biomasse ;
    • chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
    • équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire indépendants fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
  • les équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire :
    • équipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique ;
    • équipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique ;
    • équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec des capteurs solaires hybrides thermiques et électriques à circulation de liquide ;
  • les pompes à chaleur (autres qu’air/air) dont la finalité essentielle est la production de chauffage ou d’eau chaude sanitaire :
    • pompes à chaleur géothermiques ou solaro-thermiques, ainsi que l’échangeur de chaleur souterrain associé ;
    • pompes à chaleur air/eau ;
    • pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire ;
  • les équipements de raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid ;
  • la dépose d’une cuve à fioul ;
  • la ventilation mécanique contrôlée double flux ;
  • la réalisation, en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire, d’un audit énergétique ;
  • l’isolation thermique des parois vitrées, à la condition que les matériaux installés viennent en remplacement de parois en simple vitrage ;
  • l’isolation des murs en façade ou pignon ;
  • l’isolation des rampants de toiture et plafonds de combles ;
  • l’isolation des toitures terrasses ;
  • la protection des parois vitrées ou opaques contre les rayonnements solaires en Outre-Mer.

Quelles sont les modalités d’exécution des travaux ?

Tous vos travaux doivent être réalisés par une entreprise Reconnue garante de l’environnement (RGE), à l’exception des déposes de cuves à fioul, des raccordements à un réseau de chaleur et de la protection de parois vitrées. L’entreprise doit être certifiée RGE pour chaque catégorie de travaux réalisés.

Lorsque la qualification RGE est requise :

  • l’entreprise doit effectuer une visite de votre logement avant de faire vos devis afin de valider l’adéquation de l’ensemble des équipements au logement ;
  • l’entreprise a la possibilité de faire appel à un sous-traitant. Ce dernier devra alors être titulaire de la qualification RGE pour les travaux réalisés.

Quels sont les montants et plafonds ?

La prime correspond à un montant forfaitaire fixé par type de travaux ou prestations, en fonction de leurs caractéristiques et de vos ressources. La prime peut porter sur un ou plusieurs travaux ou prestations.

Dépenses éligibles à la prime portant sur un même logement :

Types de dépensesPrime à la transition énergétique (ménages aux ressources très modestes)Prime à la transition énergétique (ménages aux ressources modestes)Plafonds de dépenses éligibles
(TTC)
Chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul comme source d’énergie1 200 €800 €4 000 €
Chaudières à alimentation automatique fonctionnant au bois ou autres biomasse10 000 €8 000 €18 000 €
Chaudières à alimentation manuelle fonctionnant au bois ou autres biomasse8 000 €6 500 €16 000 €
Équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire indépendants fonctionnant au bois ou autres biomasses :Poêles à granulés, cuisinières à granulésPoêles à bûches, cuisinières à bûchesFoyers fermés, inserts 
3 000 €2 500 €2 000 €
 
2 500 €2 000 €1 200 €
 
5 000 €4 000 €4 000 €
Équipements de production de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire thermique8 000 €6 500 €16 000 €
Équipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique4 000 €3 000 €7 000 €
Équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec des capteurs solaires hybrides thermiques et électriques à circulation de liquide2 500 €2 000 €4 000 €
Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques10 000 €8 000 €18 000 €
Pompe à chaleur air/eau4 000 €3 000 €12 000 €
Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire1 200 €800 €3 500 €
Équipements de raccordement, ou droits et frais de raccordement, à un réseau de chaleur ou de froid1 200 €800 €1 800 €
Dépose d’une cuve à fioul1 200 €800 €1 250 €
Systèmes de ventilation mécanique (VMC) contrôlée double flux autoréglables ou hygroréglables4 000 €3 000 €6 000 €
Audit énergétique500 €400 €800 €
Isolation thermique des parois vitrées100 € / équipement80 € / équipement1 000 € / équipement
Isolation des murs en façade ou pignon :Isolation des murs par l’extérieurIsolation des murs par l’intérieurIsolation des rampants de toiture et plafonds de comblesIsolation des toitures terrasses100 € / m225 € / m2

25 € / m2

100 € / m2
75 € / m220 € / m2

20 € / m2

75 € / m2

150 € / m270 € / m2

75 € / m2

180 € / m2
Équipements ou matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre les rayonnements solaires, pour les immeubles situés en Outre-Mer25 € / m220 € / m2200 € / m2

Dépenses portant sur les parties communes ou équipements communs à plusieurs logements :

Type de dépensesPrime à la transition énergétique (ménages aux ressources très modestes)Prime à la transition énergétique (ménages aux ressources modestes)Plafonds de dépenses éligibles (TTC)
Chaudières à très haute performance énergétique, à l’exception de celles utilisant le fioul comme source d’énergie400 € par logement300 € par logement4 000 € par logement
Chaudières fonctionnant au bois ou autres biomasse3 000 €
par logement
2 000 € par logement18 000 € par logement
Équipements de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire thermique1 000 € par logement750 € par logement7 000 € par logement
Pompes à chaleur3 000 € par logement2 000 € par logement18 000 € par logement
Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire400 € par logement300 € par logement3 500 € par logement
Équipements de raccordement, ou droits et frais de raccordement, à un réseau de chaleur ou de froid400 € par logement300 € par logement1 800 € par logement
Dépose d’une cuve à fioul400 € par logement300 € par logement1 250 € par logement
Systèmes de ventilation mécanique contrôlée double flux autoréglables ou hygroréglables3 000 € par logement équipé2 000 € par logement équipé6 000 € par logement équipé
Audit énergétique250 € par logement concerné200 € par logement concerné800 € par logement concerné
Isolation des murs en façade ou pignon :Isolation des murs par l’extérieurIsolation des murs par l’intérieurIsolation des rampants de toiture et plafonds de comblesIsolation des toitures terrasses100*q € / m²25*q € / m²25*q € / m²
 100*q € / m²
75*q € / m²20*q € / m²20*q € / m²
 75*q € / m²
150*q € / m²70*q € / m²75*q € / m²
 180*q € / m²
Équipements ou de matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre les rayonnements solaires, pour les immeubles situés à La Réunion, en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe ou à Mayotte25*q € / m²20*q € / m²200*q € / m²

 Le terme « q » représente la quote-part des dépenses, correspondant au logement.

Peut-on cumuler MaPrimeRénov’ avec d’autres dispositifs ?

MaPrimeRénov’ est cumulable avec : 

  • la TVA réduite : la TVA appliquée aux travaux d’amélioration de la performance énergétique est réduite à 5,5 % sous réserve du respect des caractéristiques techniques et des critères de performances minimales des matériaux et équipements. Elle s’applique au coût du matériel et de la main d’œuvre liés aux travaux d’économie d’énergie bénéficiant de MaPrimeRénov’ ;
  • l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) ; 
  • les aides des fournisseurs d’énergie (CEE) ;
  • les aides d’Action Logement ; 
  • le chèque énergie ;
  • les aides des collectivités locales.

Comment obtenir MaPrimeRénov’ ?

Après avoir préparé votre projet de travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre logement, si nécessaire avec un conseiller FAIRE, demandé plusieurs devis auprès d’entreprises RGE et fait votre choix, vous devez suivre les étapes suivantes : 

  1. créer un compte sur le site MaPrimeRénov.gouv.fr, puis déposer votre demande. Vous devrez télécharger les pièces justificatives nécessaires (devis d’un professionnel RGE, carte d’identité, information fiscale) ;
  2. un accusé réception transmis par mail confirmera que votre demande est en cours d’instruction ;
  3. vous pourrez alors commencer les travaux. Pour être éligible à la prime, le dépôt de la demande auprès de l’Anah doit obligatoirement précéder le démarrage des travaux ;
  4. dès que les travaux sont terminés, il conviendra de transmettre la facture de solde, sur votre compte en ligne ;
  5. la prime vous sera distribuée.